Résilience Vie et Survie

Forum de survie, d'autonomie et protection personnelle
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Trucs et astuces

Aller en bas 
AuteurMessage
Ktulu



Messages : 155
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Trucs et astuces   Lun 13 Oct - 10:47

Mes petites solutions au quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Arminius von Teutoburg



Messages : 72
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Trucs et astuces   Jeu 11 Déc - 19:11

Encours de rédaction et à illustrer.

ASTUCES ET TOURS DE MAINS


CAMPING
Chaussures protégées du gel
L’hiver, si vous laissez vos chaussures coucher dehors, au matin vous ne pourrez plus les enfiler, car elles seront gelées. Vous vous éviterez d’aller pieds nus, en les gardant au chaud dans votre sac de couchage enveloppées dans un sac en plastique et bourrées de papier journal, après les avoir soigneusement nettoyées, évidemment.
Coupe-tubes
Son faible poids et sont volume réduit (il tient dans le creux de la main) ne représentant pas une surcharge excessive, il devrait logiquement faire partie des outils de campement, et bien que les occasions de l’utiliser soient rares, il peut cependant se révéler utile.
• Au tout premier montage de la tente, il vous permettra d’ajuster les longueurs de mâts ou de faitière, il arrive en effet qu’un élément soit trop long et par conséquent doit être recoupé.

• En cours de route, si vous devez racheter un élément pour remplacer celui qui à été perdu ou détérioré, pour les mêmes raisons que ci-dessus.

Ses autres intérêts sont de faire des coupes bien nettes et perpendiculaires à l’axe longitudinal et de se passer d’une scie à métaux encombrante.
Dés d’accrochage
Parfois, ces dés pivotent dans leur ganse et provoque une traction sur un seul point qui finit par déchirer le support. En faisant une couture serrée juste sous le corps du dé on empêche ce pivotement.



Drisse nylon
Elle remplace avantageusement les lacets, elle est plus solide, moins coûteuse et existe dans plusieurs coloris. Vous lui trouverez bien d’autres usages encore.
Embases de mâts
Si elles font défaut, vous pouvez les remplacer provisoirement par des petites boîtes vides de pâté ou de concentré de tomate.
Émerillon
Si le bouchon de votre gourde est retenu par une chaîne, les manipulations successives la vrillent sur elle-même, obligeant à de fréquents déroulages. Un émerillon de pêcheur intercalé entre deux maillons empêche cet enroulement.


Fougères anti-insectes
Si vous voulez dormir sans être agressés par les puces ou les tiques, faites vous une litière de fougères, elles ont un effet répulsif puissant sur ces bestioles.


Gants de fortune
Si vous n’avez pas ou plus de gants, remplacez les par des chaussettes. Certes, vos mains n’auront pas la dextérité souhaitée, mais elles seront protégées du froid.


Haubans de tente
Prenez le temps de les tresser en chaînette à partir d’un nœud de galère. Ils ne s’emmêleront pas les uns aux autres et au montage vous gagnerez du temps. Il suffit de dégager la dernière ganse arrêtant la tresse pour rendre le hauban à sa fonction.


Équipez-les de plaquettes-tendeurs à chicane ; ainsi, sans démonter les haubans, vous pourrez ceinturer des obstacle inamovibles (tronc, rocher) et vous en servir de point d’ancrage quand votre tente est montée trop près d’eux, ou quand le sous-sol riche en racines interdit l’enfoncement des piquets.



Housse à marmite
Il est parfois nécessaire de porter une marmite (de taille raisonnable) sur le sac à dos, mais l’y attacher avec fiabilité est souvent problématique, une housse dont le fond est muni de passants destinés à recevoir les sangles de fermeture du sac, assurera un arrimage correct. De plus, elle le protégera des taches, quand le fond de la marmite est couvert de noir de fumé.



Housse de sac à dos improvisée
Un sac déjà ancien peut ne plus être très étanche, de toutes façons il ne l’est jamais aux coutures. Si, vous devez vous déplacer sous la pluie et que vous n’avez pas la housse adéquate, vous vous en fabriquerez une avec un grand sac poubelle, il suffit d’y faire deux trou pour passer les bretelles, c’est une des raisons pour laquelle  elles doivent être démontables.


Étanchéité des passages de mâts
Sauf les arceaux, les mâts traversent d’une manière ou d’une autre la tente et (ou) le double toit. Malgré une collerette de plastique fixée à la base de la pique l’eau finit par s’infiltrer par capillarité, on y remédie en y enfilant un joint caoutchouc qui viendra s’intercaler entre la tente et la rehausse de mât ou entre celle-ci et le double toit. Le joint d’étanchéité des fermetures canettes est parfait pour cet usage.


Marquage des mâts
Distinguez les éléments de mâts ou de faîtière allant ensemble par un marquage de couleur ou par lettres et chiffrage (cas des mâts en « V », exemples : AR, G, 1 ;  AV, D, 3.), ou installez un système d’assemblage rapide avec du cordon élastique, vous vous éviterez tâtonnement et perte de temps au moment de dresser votre tente.


Matelas de fortune
Du papier journal remplacera efficacement votre matelas de bivouac si vous l’avez oublié ou si vous n’avez pas voulu vous en charger. Ne pas prendre de revues dont le papier glacé isole mal, mais plutôt des quotidiens. Une dizaine de journaux étalés en se chevauchant comme les tuiles d’un toit vous procureront le matelas absent.
Outre cet usage, il vous servira à allumer un feu (quand c’est permis), à bourrer vos chaussures et à bien d’autres choses encore.
Métal gelé
Par grand froid la peau colle au métal gelé, si dans ces conditions vous devez effectuer des manipulations délicates interdisant le port de gants, entourez l’extrémité de vos doigts avec du sparadrap ou du ruban adhésif synthétique : un seul tour suffit.
Faites en autant autour de toutes parties ou objets métalliques fréquemment touchés, saisis ou maniés : mousqueton, cadre de scie, etc.
Ne vous aidez jamais de la bouche dans ces conditions, les lèvres ou la langue y resteront collées, imaginez les difficultés que vous aurez à vous en défaire.

Œillet arraché
Il arrive que l’œillet ou le dé retenant le hauban soit arraché dans un angle ou sur le bord de la toile. Vous réparerez provisoirement cet avatar en nouant une pierre dans le tissu.


Paraffine
Un petit trou dans le double toit ou la toile de tente se bouche parfaitement avec une goutte de paraffine fondue (bougie).
En en frottant les dents des fermetures à glissière en métal, le curseur glissera plus facilement.


Pièce
Lorsque vous poserez ou ferez poser une pièce pour réparer un accroc sur votre double toit ou votre tente, elle doit toujours avoir une pointe tournée vers le haut pour faciliter l’écoulement de l’eau, qui sans ça s’infiltrerait dans la couture.
Pinces à linge
Ayez en toujours une dizaine, outre leur fonction première, elles vous serviront à une foule d’autres usages que vous ne soupçonnez pas. Préférez celles en bois.
Poches de ceinture
La ceinture de votre sac à dos qui s’appuie sur vos hanches, empêche l’accès aux poches de votre veste. Cousez des passants sur des trousses d’écoliers genre fourre-tout, puis glissez les sur cette ceinture, elles remplaceront celles de votre vêtement pendant la marche.


Plaquette-tenteur perdue
Si vous perdez une plaquette-tendeur et que vous n’en avez pas de rechange, fabriquez vous en une avec une tige de bois percée de 2 trous (sans outils de perçage, utilisez un piquet de tente chauffé au rouge), ou en disposant le hauban de façon à ce qu’il fasse tendeur.


Protection du contenu du sac contre l’humidité
Enfermez vos affaires dans des sacs en plastique soigneusement clos, elles seront à l’abri de l’humidité ; ne seront pas mouillées en cas de bain forcé ; le linge propre sera séparé du sale ; et l’air emprisonné dans chaque sac constituera un réserve de flottabilité dans le cas de l’accident balnéaire évoqué plus haut.
Réchauffer un sac de couchage
L’hiver, se glisser dans un sac de couchage glacé n’a rien d’agréable, une fois dedans, donnez de violents coups de pied dans le fond, la température s’y élèvera rapidement.
Rehausse de mât
Ce petit tube qui s’intercale entre la tente et le double toit se perd facilement. Emportez en une ou deux paires de rechange.
Rénover une lame oxydée
Frottez la avec la tranche d’un demi oignon imprégnée de sucre en poudre.


Rosée
Même sous la tente, la rosée se déposera sur votre sac de couchage en fin de journée et le rendra humide. Si vous voulez vous éviter ce désagrément, deux heures avant la tombé de la nuit, couvrez le avec un poncho ou un ciré. Retirez le impérativement dès que vous êtes couché, sinon l’humidité dégagée par votre corps ne s’évacuera pas et vous obtiendrez l’effet inverse à celui souhaité.
Savon
Mouillé, il glisse des mains, et tombe toujours dans le sable (qui était justement là, exprès pour vous embêter), rendant son contact désagréable. Percez y un trou de part en part dans lequel vous enfilerez une ficelle fermée en boucle, ainsi vous pourrez le suspendre à un robinet, un clou, une branche, le passer autour du cou, au poignet , etc.
Savon noir
Si vous cuisinez au feu de bois, vos marmites seront vite recouvertes de noir de fumée, difficile à ôter par la suite. Si vous prenez la précaution de les enduire de savon noir, leur nettoyage en est grandement simplifié et facilité.
Trousse de toilette
Si elle n’est pas équipée d’un dispositif d’accrochage, cousez-y un anneau. Rangez y aussi un crochet en S, vous pourrez le passer dans l’anneau et suspendre votre trousse à une barre, une branche, etc., quand le clou ou le piton fait défaut. Ainsi, vous éviterez de la mouiller ou de la salir en la posant par terre ou sur une étagère douteuse.
Vaisselle
Pour 2 ou 3 jours, ne vous encombrez pas d’une bouteille de liquide-vaisselle, humectez-en une de ces éponges dont une des faces est munie d’un grattoir, rangez la dans une boîte à savon, après l’avoir éventuellement ajustée à ses dimensions. Au moment de faire votre vaisselle, il suffit de la mouiller pour la rendre opérationnelle. Ne la rincez pas après usage, mais remettez la dans sa boîte, grâce à cette précaution, elle pourra resservir plusieurs fois.
Vide-poches
Pendant les heures de sommeil, vos chaussures vous serviront de vide-poches si votre tente n’en est pas équipée, à condition de ne pas les laisser dehors.
CONSTRUCTION DE PLEIN AIR

Caillebotis
Patauger toujours au même endroit dans un sol boueux devient vite désagréable. Des caillebotis placés judicieusement  évitent cet inconvénient. Ils sont faciles et rapides à construire.


Canalisation en bois
Parfois, le sol d’un sentier est transformé en fondrière par le passage d’une platière (filet d’eau ou ru qui le traverse), elle y rend rapidement la circulation incommode.
Le creusement d’une rigole limite en partie les dégâts, ses berges dureront si elles sont stabilisées par un maçonnage ou plus simplement un étayage en bois.
Corde à linge
Une corde en double torsadée sur elle-même permet de se passer de pinces à linge. Il suffit de prendre un coin du linge à sécher dans une des tores.


Décrottoir à chaussures
La boue est toujours  envahissante et ses désagréments ne sont pas à démontrer. Il est des endroits où il vaut mieux ne pas pénétrer avec des chaussures crottées. Une simple demi bûche tenue par quatre piquets fait un décrottoir à chaussures, efficace.


Écorcer facilement
L’écorce des bois coupés à la lune montante (1er quartier) s’enlève plus facilement.


Escalier rustique
Il est malaisé et parfois dangereux de circuler sur un terrain très pentu. De surcroît, il peut être rendu glissant par la boue. Un escalier aménagé dans les parties les plus abruptes rendra plus sûrs les pas de celui qui l’empruntera. Des marches sommairement taillées feront l’affaire. Un étayage des contre-marches avec des moyens simples, lui assurera une durée et une solidité relative.
Transport de matériaux
Une bande de toile, d’un mètre de large sur un mètre cinquante à deux mètres de long, munie à ses extrémités de poignées de corde ou de sangle, permet de transporter une certaine quantité de bois, d’herbes, etc. Étendue sur le sol, on s’y allonge ou s’y assoit. Elle sert aussi à d’autres usages.
Trou de cheville
Assemblez d’abord les pièces entre elles puis percer les ensemble de part en part, ainsi le trou de chacune coïncidera parfaitement avec celui de l’autre.
COUTURE
Aiguilles
Les étuis de mines calibrées et les tubes à prélèvements pour laboratoires sont parfaits pour ranger des aiguilles.
CUISINE
Abats
Ne pas les laisser trop longtemps dans leur eau de cuisson. Ils s’y dégradent très vite en développant des toxines
Abeilles et guêpes
Elles sont attirées par le sucre et aussi par la nourriture pour les premières. Une bouteille à demi pleine d’eau, dont on a enduit l’intérieur du goulot avec un produit sucré (miel, confiture, sirop) puis pendue à un arbre à quelque distance, les attirera. Les insectes qui y entreront ne pourront plus en sortir ou que très difficilement et finiront par se noyer. Rafraîchir le piège de temps à autres.
Ail
Ne pas le frire, il devient amer. Croquer des grains de café ou une pomme attenu l’haleine qu’il donne.


Bouchon
• Lorsqu’il est trop large pour être réintroduit dans le goulot de la bouteille, une entaille en V faite à une de ses extrémités, permet en la pinçant entre deux doigts de le remettre plus facilement.

• Piqué sur les objets pointus, il évitera bien des blessures.

• Glissé dans l’anse d’un couvercle, il empêche de se brûler quand celui-ci est très chaud.
Carottes
Elles doivent être citronnées ou vinaigrées dès qu’elles sont râpées, sinon elles noircissent.


Ciseler
Il n’est pas nécessaire de disposer d’un hachoir spécial pour ciseler oignons, aulx, échalotes et fines herbes. On y arrive très bien avec un couteau à trancher et une planche à découper.  Avec un peu de pratique on va aussi vite qu’avec un appareil électrique. De plus, il n’y aucun montage, démontage et branchement à faire et le nettoyage est des plus simples.
Ébullition
Pour savoir si de l’eau est sur le point de bouillir, il n’est pas indispensable de soulever le couvercle. Un objet métallique mis en contact avec les parois du récipient transmettra, aux doigts, les vibrations engendrées par la chaleur sur les molécules d’eau en mouvement.
Endives
• Percées de trous, elles cuisent plus vite.

• Un jus de citron dans l’eau de cuisson atténue leur amertume.


Entonnoir
Si vous n’avez pas cet ustensile, vous vous le fabriquerez en coupant le haut d’une bouteille en plastique. Une gouttière réalisée en pliant une feuille de papier en tiendra lieu temporairement.
Fromage
On évite qu’il colle à la râpe en râpant une pomme de terre auparavant.


Grands couverts
En liant une fourchette et une cuillère chacune sur une baguette, on se fabrique des grands couverts permettant de cuisiner près d’un feu ouvert sans se faire roussir les sourcils. Il est pratique que les baguettes se terminent par un crochet dont l’usage est évident.
Huître
Si elle se rétracte quand elle est piquée ou qu’on y met du citron ou du vinaigre, elle est  vivante.


Louche
Se brûler les doigts parce qu’on a pas de louche n’est jamais agréable. Avec une tasse et une tige de bois, il est facile de s’en fabriquer une.
Œufs
• Ils se conservent mieux rangés la pointe en bas.

• S’il peuvent être consommer jusqu’à 28 jours, mieux vaut le faire dans les plus brefs délais.

• Ne jamais laver leur coquille, elle est recouverte naturellement d’une couche cireuse qui l’imperméabilise.

• Ne jamais casser des œufs longtemps à l’avance (la veille). Ils se dégradent très vite, et des bactéries s’y développent rapidement.

• Évitez de les entreposer au réfrigérateur, le froid inhibant les odeurs, lorsque vous les casserez vous ne pourrez détecter une senteur suspecte.

• Pour que le jaune des œufs durs soit bien au centre du blanc, il suffit de les faire rouler dans l’eau de cuisson.

• Du sel ajouter dans l’eau de cuisson durcit la coquille.

• Froids, les œufs durs s’écalent plus facilement.
Odeurs
Les mauvaises odeurs (moisi) d’un récipient sont supprimées en le lavant avec de l’eau de Javel. Avant de l’entreposer, elles sont évitées en y mettant une ou deux cuillérées à soupe de café moulu.
Oignons
En les épluchant, il faut commencer par les couper du coté des racines, il seront bien moins irritants pour les muqueuses nasales et les yeux.

• Coupés en long, ils gardent  mieux leur arôme.

• En faisant germer un oignon dans un verre comme une jacinthe, vous obtiendrez du vert d’oignon substitut de  la ciboulette.
Persil
Il restera frais quelques jours, si vous le mettez tête en bas dans un verre d’eau.


Poisson
• Celle des poissons d’eau douce a souvent une forte odeur de vase, on l’atténue par un trempage dans de l’eau vinaigrée.

• Pour éviter qu’un filet de poisson, ayant sa peau, se rétracte ou s’enroule sur lui-même à la cuisson, on commence par le cuire du côté peau.

• Une branche fourchue constitue une bourriche de fortune, on peut aussi y enfiler des champignon.

• En clouant quelques capsules de bouteilles de soda ou de bière sur un morceau de bois, on obtient un écailleur très efficace.



Poivre
Sans moulin, pour obtenir de la mignonnette à partir de poivre en grain, on l’écrase avec le fond d’un récipient en fonte.
Poivrons
La peau est indigeste et difficile à éplucher, il vaut mieux la griller, elle s’enlèvera facilement par brossage.


Pommes de terre
Elles se conservent parfaitement sans germer entreposées en couches alternées sous du charbon de bois ou de terre (houille).


Rouleau à pâtisserie
Le remplacer par une bouteille.


Saucisses
Percées de trous, elles n’éclatent pas à la cuisson.
Il est inutile de mettre un corps gras dans la poêle, démarrez la cuisson à feu doux la graisse qu’elle contient fondra et suffira à sa cuisson.
Sel fin ou sucre en poudre ?
Les cristaux de sucre sont plus brillants que ceux du sel.


Sucre
Quand on manque de sucre en poudre, on enveloppe du sucre en morceaux dans un torchon propre, puis on l’écrase avec un rouleau à pâtisserie ou une bouteille.
Tomates
• Elles se pèlent plus facilement après ébouillantage.

• Farcies, on les évide par le dessus (côté opposé à la queue), ainsi elles resteront debout dans le plat.

• Du sucre ou un fondu d’échalotes dans la sauce fraîche diminue son acidité.
Viande
En faisant des entailles sur son pourtour, on empêchera une tranche de viande de se rétracter ou de s’enrouler sur elle-même sous l’action de la chaleur.
DOMESTIQUES
Allumettes
Elles s’enflamment difficilement légèrement humides. Frottez-les quelques secondes dans vos cheveux, elles redeviendront opérationnelles. En effet, ils sont plus ou moins recouverts de sébum (corps gras sécrété par des glandes sous cutanées : les glandes sébacées), elles se graisseront à leur contact et se chargeront aussi d’électricité statique, ce qui facilite encore leur inflammation. Attention, si elles sont trop mouillées, ça ne marche pas.
Protection contre le vent
Elles sont aussi très sensibles au vent, le moindre courant d’air les éteint dès que la composition fusante ne brûle plus. En transformant la boîte du commerce en boîte tempête, on règle ce petit problème d’extinction intempestive. Mais, veillez à garder la main sur le tiroir de la boîte, là ou la glissière ne le ferme plus, sinon elles se répandront sur le sol, qui par un fait exprès est détrempé.
Colle
Les étiquettes auto-adhésives que l’on rencontre sur certains emballages sont difficiles à décoller proprement. Le « white spirit » disssout leur colle, il suffit d’en imprégner le papier et d’attendre quelques instants ; pas trop, sinon le solvant s’évaporerait en totalité et vous devrez recommencer l’opération. Les traces de colle restant sur le support sont nettoyées avec le même produit.
HYGIÈNE
Mycoses
Les mycoses sont des champignons cutanés, on les détruit par badigeonnage ou trempage dans l’acide acétique (vinaigre). Grâce à ce procédé, nos grand-mères ôtaient les moisissures apparaissant sur le dessus des confitures.
Transpiration des pieds
Elle est limitée par des bains d’eau salée ou mieux additionnée de trois cuillérées à soupe d’alun de potassium.
Son odeur est supprimée par un lavage à l’eau javelisée.
En les frottant avec la tranche d’un demi citron on s’acquitte simultanément des opérations précédentes.
Préservatif
Son étanchéité permet de conserver toutes sortes d’objets craignant l’humidité : allumettes, billets de banque, etc.
Lingettes imprégnées
Parfois, le manque d’eau est si critique, que le peu dont vous disposerez sera uniquement réservé à la boisson. Conserver une hygiène corporelle intime dans de telles circonstances relève de la gageure : soit vous sacrifiez une partie de votre ration, soit vous ne vous lavez plus, avec les conséquences que vous savez. Pourtant, dans l’attente du prochain point d’eau, vous pourrez pallier ce désagrément en emportant une boîte de ces lingettes imprégnées servant à la toilette du nourrisson.
VÊTEMENTS
Bouton de ceinture
Le bouton fermant la ceinture d’un pantalon, d’une culotte ou d’une jupe, qu’il soit cousu ou mécanique, s’arrache facilement lorsque le propriétaire du vêtement a de l’embonpoint. Remplacez-le par un bouton de cartouchière en laiton (bien qu’il tache, ce métal ne rouille pas), il se visse dans le tissu ce qui le rend pratiquement inarrachable à condition que le textile résiste.
Comment briser des chaussures neuves
Neuves les chaussures sont raides et ne se sont pas encore conformées à vos pieds. Dès que possible immergez les dans de l’eau froide ou tiède (jamais de l’eau chaude, ce ne sont pas des écrevisses) jusqu’à saturation du cuir ; enfilez alors deux paires de chaussettes de laine épaisse, puis vos chaussures, ensuite allez marcher une heure, elles se mouleront sur vos pieds et la surépaisseur des chaussettes aidera à distendre le cuir. Au retour, bourrez les de papier journal et faites les sécher le plus lentement possible loin d’une source de chaleur afin qu’elles ne se rétractent pas sous son effet. Renouvelez l’opération si nécessaire, jusqu’à obtention du confort souhaité.
Naturellement, ne l’entreprenez pas le jour où vous partez en voyage.


Graisse à chaussures maison
Cette graisse résiste à l’eau de mer, elle était employée par les pêcheurs de Terre-Neuve, au siècle dernier.
Faites fondre au bain-marie dans une boîte de conserve : 100 gr de suif, 25 gr de colophane et 25 gr de cire d’abeille en les mélangeant intimement, puis ajoutez 150 gr d’huile de pied de bœuf (ou dans les mêmes proportions). Une fois la préparation refroidie, enduisez en vos chaussures, ensuite  chauffer le cuir avec un sèche-cheveux (réglé moyen pour ne pas le brûler) et massez-le avec les doigts pour bien faire pénétrer. Faites deux applications successives.
Revenir en haut Aller en bas
elevator

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 30

MessageSujet: Re: Trucs et astuces   Ven 3 Avr - 11:29

vraiment pas mal, beaucoup de bonnes idées à reproduire, par exemple le truc de la casserole
Revenir en haut Aller en bas
elevator

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 30

MessageSujet: Re: Trucs et astuces   Ven 3 Avr - 11:30

si une personnes fait quelque chose lui même , il peut faire une fiche technique et montrer les différentes étapes avec des photos, ça peut donner envie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trucs et astuces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trucs et astuces
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Costume civil: liens, conseils, trucs et astuces
» Trucs et Astuces
» trucs et astuces Février 2012
» TRUCS et ASTUCES du parfait coureur cycliste !
» Voyage: les trucs et astuces pour voyager avec votre enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Résilience Vie et Survie  :: Survivalisme et préparation en général :: Général-
Sauter vers: